Tag: nutrition

Être végane diminue le risque de maladies cardiovasculaires


végane-maladie cardiovasculaire

 

Selon une étude menée par des chercheurs nord-américains, un régime végétalien peut réduire le risque de maladie cardiaque de 10 %. Les maladies cardiaques sont responsables de 29 % de tous les décès au Canada et touchent plus les femmes que les hommes.

De nombreuses études ont montré qu’un régime faible en glucides peut s’avérer très efficace dans le processus de perte de poids. Par contre, un régime riche en gras et protéines animales a été associé à des effets néfastes sur le système cardiovasculaire. Une récente étude a démontré qu’un régime faible en glucides complexes et à base de végétaux diminue le risque de maladies coronariennes.

Des chercheurs d’universités canadiennes et américaines ont étudié le cas de 39 individus en surpoids ayant des taux élevés de lipides dans le sang (hyperlipidémie). Ils ont été soumis à une étude portant sur le régime végéta*ien et les maladies cardiovasculaires. Durant l’étude, un groupe de participants a consommé un régime végétalien à faible teneur en glucides (26% de leurs calories) tandis que l’autre groupe a suivi un régime végétarien à haute teneur en glucide (58% de leurs calories). Précisons que l’actuel Guide alimentaire canadien propose de consommer entre 45 et 65% de calories venant de glucide chez un adulte. Les participants étaient invités à poursuivre les mêmes habitudes alimentaires pendant six mois chez eux. Au début et à la fin de l’étude, les chercheurs ont mesuré le poids, la pression artérielle, la glycémie, le cholestérol et le LDL («mauvais» cholestérol) dans le sang de chaque participant.

Outre les fruits et légumes, les participants avaient un régime spécifique. Les végétaliens devaient consommer du soja et des noix en grande quantité, pour leur richesse en protéines et en fibres, alors que l’autre groupe devait principalement consommer des grains de blé entiers, des produits laitiers écrémés et des substituts d’œufs liquides.

Résultat : tous les participants à l’étude ont perdu du poids au cours de l’essai, mais les participants du régime végétalien ont perdu beaucoup plus de poids, mais en plus, leur taux de cholestérol LDL, le taux de cholestérol total et de triglycérides ont également diminués de manière significative, par rapport au groupe végétarien à haute teneur en glucides, indiquant une diminution du risque de maladies cardiovasculaires. Notons cependant qu’il n’y avait pas de différence significative de la pression artérielle, de la glycémie ou de la résistance à l’insuline entre les deux groupes. Les végétaliens avaient perdu une moyenne 4 livres de plus que les participants du groupe de végétariens.

Ainsi, une alimentation végane et faible en glucides favorisant un apport accru de sources végétales offre une occasion d’améliorer à la fois le taux de cholestérol LDL et à la fois le poids corporel, qui sont les deux principaux facteurs de risque des maladies cardiovasculaires. Cette étude nous permet donc de comprendre qu’un régime végétalien est beaucoup plus sain qu’un régime végétarien. Cependant, s’il est composé en grande majorité de glucides complexes, un régime végétalien peut s’avérer problématique pour le système cardiovasculaire notamment.

 

Sources:
http://www.sciencedaily.com/releases/2014/05/140508095415.htm
http://www.fmcoeur.qc.ca/site/c.kpIQKVOxFoG/b.3669917/k.9F47/Statistiques.htm
http://www.naturalnews.com/045498_low-carb_vegan_diet_weight_gain.html
http://www.heart.org/HEARTORG/GettingHealthy/NutritionCenter/Vegetarian-Diets_UCM_306032_Article.jsp
http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Regimes/Fiche.aspx?doc=guide_alimentaire_canadien_regime