Acheter la paix… réflexion anti-capitaliste

Le système capitaliste détruit et ne fait qu’oppresser l’ensemble du vivant qui s’oppose à l’usage du capital ou qui est incapable d’en faire l’usage.

03-capitalism-cow

Pensez-y un instant : les animaux non-humains sont parmi les plus grands et les plus grandes anti-capitalistes du monde. Une vache est intelligente, mais elle ne peut comprendre le système monétaire et les banques et nos beaux billets de 20$. C’est pourquoi elle ne peut (ou ne veut) donner son accord pour que nous prenions son lait pour l’incorporer dans notre logique marchande. J’ai déjà vu une vache à la bourse mais c’était sa peau sur une sacoche. Spécule, achète, consomme, édifie des édifices, colonise et ose me parler de décroissance et me scander a-anti-anti-capitalisme en filmant la manif avec ton iPhone nouvelle génération.

Le véganisme d’accord. Le véganisme, c’est logique. Inutile de sortir les statistiques, les graphiques, les photos choquantes ou les raisons pour la santé, tu les connais. Le véganisme d’accord. Mais si ce mode de vie vient reproduire la logique marchande et perpétuer différentes formes d’oppression ; sur les sols, les femmes et les hommes, certains pays “défavorisés”, les habitats naturels juste pour avoir du “fromage” Daiya sur ta pizza alors le véganisme c’est moins logique.

ConsumerVegan_Mainstream_500x700

J’ai simplement l’impression que le discours je suis végane et j’ai fais ma part pour sauver le monde est dangereux dans l’optique où il peut indirectement conduire à d’autres formes d’oppressions. (Comme tout discours en fait.) Penser avant de faire un choix est une habitude formidable mais surtout nécessaire. Pourquoi éviter de parler de l’impact des pesticides sur l’environnement quand nous consommons des produits qui ne sont pas issus de l’agriculture biologique ? Pourquoi éviter de parler de l’esclavage dans l’industrie de la banane quand nous achetons des bananes issus de l’agriculture “conventionnelle” ? Pourquoi éviter de parler des dattes d’Israël, des singes cueilleurs de noix de coco, des camps de travail d’esclaves … ?

hqdefault On ne peut pas être parfait ! Qu’est-ce que ça change que j’achète des bananes Dole de temps en temps ? Effectivement, on ne peut pas être parfait, mais pensez aux victimes silencieuses. Et si vous demandiez à quelqu’un : pourquoi tu n’es pas végane ? et que sa réponse était : on ne peut pas être parfait ! Qu’est-ce que ça change que j’achète un poulet de temps en temps ?

Je vous invite fortement à lire ce texte d’Audrey Vernon qui traite d’une certaine façon l’aveuglement volontaire ou non de nos choix de consommation en parlant de la sortie de iPhone 5 (l’article date de 2012). 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.